Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #perles dorees catégorie

Montessori : Le jeu de la banque revisité

Qu’est-ce que le « Jeu de la banque », dans la pédagogie Montessori ? Non, ce n’est pas un apprentissage du capitalisme, il s’agit de permettre à l’enfant de bien se familiariser avec le passage de l’unité à la dizaine, de la dizaine à la centaine et de la centaine au millier (à la « millaine » disait mon fils, faisant preuve d’une logique à toute épreuve, véridique). En clair, pour pouvoir aborder sans problème les additions et soustractions avec retenues, il faut que l’enfant n’ait plus aucun soucis avec des réflexions telles que « j’arrive à 15 unités, donc je change pour une dizaine et 5 unités » et inversement.

Pour ceux qui ne connaissent pas la pédagogie Montessori et qui se disent : « Oulà, commençons petit et n’introduisons pas tout de suite les cents et les milles », je répondrais « Détrompez-vous ! », cent et mille ne seront que deux mots de vocabulaire de plus pour votre enfant et s’il comprend qu’il faut 10 unités pour faire une dizaine, il intégrera sans problème qu’il faut 10 dizaines pour arriver à une centaine. Personnellement j’ai proposé ces activités à mes enfants vers 5 ans, quand ils ont été à l’aise avec les nombres de 0 à 10. Mais pour de plus amples renseignements rendez-vous sur un des très nombreux sites qui vous présentent à la pédagogie Montessori, et comme toujours le fameux blog Familly and Co, ou En classe avec Montessori.

 

La pédagogie Montessori est merveilleuse, alors pourquoi la revisiter ? Mes enfants ont toujours prit les activités Montessori que je leur proposais comme un amusement (et c’était bien le but), mais passé un certain moment, la joie de la découverte, la curiosité devant la nouveauté se tarissait. Ils voulaient « du neuf » alors qu’ils ne maîtrisaient pas encore l’activité en question. Les contraindre à répéter encore et encore une activité n’avait aucun sens et donc je me suis mise à inventer des petits jeux de société pour renouveler leur intérêt. Le jeu que je vous propose aujourd’hui est un de ceux là, il a tellement bien fonctionné, que mon fils de 8 ans, le réclame toujours !!

 

Le matériel et le pré requis :

 

Le matériel :

Pour pouvoir jouer à ce jeu il vous faudra le matériel des perles dorées Montessori. Ce matériel est vraiment un investissement génial et vous pourrez vous en servir pour de nombreuses activités. Vous pouvez choisir de l’acheter « tout fait », ou d’acheter les perles dorées en vrac et de monter vous-même vos barres de 10, plaques de cents et cube de mille. Je n’ai pas mis de « s » à « cube », car personnellement je n’ai réalisé qu’un seul cube de mille (pour la présentation générale), puis je me suis servie de cubes, tous identiques piqués, empruntés, dans les jouets des enfants. Si vous voulez tout savoir, j’ai acheté ces perles (il y a plus de trois ans maintenant), sur le site suivant de L'Atelier Montessori

 

Il vous faudra également, pour la présentation préalable, imprimer les cartes des symboles (c'est-à-dire des cartes avec les nombres de 1 à 9, de 10 à 90, de 100 à 900 et de 1000 à 900, dans les couleurs Montessori). Vous les trouverez gratuitement sur le site Participassions. Seule une inscription est nécessaire (gratuite également)

 

Le Pré requis :

Sur le blog Familly and Co et sur En classe avec Montessori ou vous trouverez des détails sur la présentation préalable à faire avec votre enfant. Je vous la résume ici, dans un autre article. Quand votre enfant sera à l’aise pour « former des quantité », « lire des nombres » et qu’il aura fait quelques séances sur « le change », vous pourrez jouer avec lui au jeu décrit ci-dessous :

 

Les cartes du jeu à imprimer

Le plateau de jeu en 4 partiesLe plateau de jeu en 4 parties
Le plateau de jeu en 4 partiesLe plateau de jeu en 4 parties

Le plateau de jeu en 4 parties

L’histoire :

 

Vous êtes des explorateurs perdus dans les méandres du temps et vous cherchez à rejoindre votre époque. Pour cela des portes existent, mais elles sont gardées et les gardiens exigent un payement. Vous devrez tout d’abord traverser l’époque des pirates, puis celles des chevaliers, avant de pouvoir passer de portail planétaire en portail planétaire et sauter dans le portail final.

Pour pouvoir payer chaque gardien vous allez vous déplacez dans chacune des époques et gagner des pièces (sous forme de perles dorées). Mais attention, si vous ne voulez pas vous faire dépouiller d’une partie de votre trésor, veillez toujours à ne jamais avoir plus de 9 éléments de chaque sorte, sinon vous attirerez inévitablement l’attention de voleurs.

 

La fabrication:

Imprimer le plateau de jeu en 4 parties et assemblez-le. La partie un et deux se chevauchent légèrement, les autres non.

Voici ce que vous devez obtenir :

Montessori : Le jeu de la banque revisité

 

Imprimez les différentes cartes et collez-les dos à dos en respectant les couleurs ainsi que l’ordre d’impression, c’est-à-dire que, dans le fichier pdf, chaque dos de carte est suivis de son verso.

Plastifiez tout

Munissez vous d’un dés 3 ou 4, de pions et d’autant de petits bols, ou petites tasses qu’il y a de joueurs (celles-ci vous permettront de placer vos perles d’unités sans quelles roulent partout).

Prenez également un papier et un crayon

 

 

La mise en place:

Installez le plateau de jeu. Formez des tas avec les cartes des différentes couleurs. Vous avez un tas de chacune de ces cartes :

 

 

 

 

 

 

Installez la banque en séparant les différentes familles

Placez vos pions sur la case « départ », donnez à chaque joueur un petit bol.

 

 

Le déroulement du jeu:

 

Le premier jouer lance le dé et se déplace, comme il le souhaite, sur le plateau de jeu.

On peut revenir sur ses pas, mais pas au sein d’un même tour de jeu. C’est-à-dire que sur l’exemple ci-dessous, pour le pion rouge, le déplacement rouge est autorisé, mais pas celui en vert.

Par contre, une fois que le pion rouge aura atteint la position notée « 2 », il pourra faire marche arrière.

 

Quand on s’arrête sur une case, soit on gagne directement le montant indiqué, soit on demande au joueur de droite (le questionneur) de prendre la carte correspondante et de nous poser la question

Les cartes jaunes rapportent 40 perles, la question porte soit :

-sur la lecture à voix haute d’un nombre : le questionneur montre alors la carte au joueur qui doit lire le nombre

-sur l’écriture, en chiffre, d’un nombre : le questionneur lit alors le nombre à voix haute et le joueur doit l’écrire

-sur la valeur cardinale d’un chiffre (montrer le chiffre des dizaines par exemple) : le questionneur lit tout simplement l’énoncée au joueur en lui montrant la carte

 

Les cartes bleues, dans le monde des pirates rapportent 20 perles, dans le monde des chevaliers 30 perles. Les questions portent sur l’époque traversée. Il peut aussi s’agir de petits mimes.

Ce jeu se joue obligatoirement avec un adulte, les questions étant (intentionnellement) très simples, je n’ai pas noté les réponses.

A chaque fois qu’un joueur gagne des perles, il s’assure de faire le change, pour n’avoir jamais plus de 9 perles d’unités, ou 9 barrettes ou 9 plaques

Quand un joueur pense qu’il est assez riche, il se déplace sur la case du pirate (il n’est pas nécessaire de faire le nombre exact, le surplus est perdu) et il pioche une carte verte « pirate ». S’il est suffisamment riche, il paie le pirate (et pour cela il va devoir faire du change) et il peut, lors de son prochain jet de dé, pénétrer dans le monde des chevaliers.

La carte verte est remise en dessous de la pile ; de cette façon, le joueur suivant aura la surprise de découvrir combien le pirate lui demande comme droit de passage.

Si le joueur n’est pas assez riche, il conserve la carte paiement et continue à collecter la somme requise avant de se représenter chez le pirate.

Le jeu se poursuit de la même façon dans le monde des chevaliers.

Vous remarquerez que le pirate est moins gourmand que le chevalier, les cartes paiement « pirate », sont, en moyenne, moins élevées que les cartes paiement « chevalier ».

Une fois payé le chevalier, le joueur ne lance plus le dé. A chaque tour de jeu il se déplacera d’une seule planète et devra tirer une carte planète pour découvrir le montant à payer. S’il n’est pas assez riche, la carte est remise en dessous du paquet et il doit retourner dans le monde du chevalier pour collecter à nouveau des perles. Rassurez-vous, le chevalier le laissera alors passer gratuitement, par contre il devra toujours repayer le passage de chaque planète.

Le premier joueur à pouvoir payer le passage pour le dernier portail (encerclé en rouge sur l’exemple ci-dessous) aura gagné le jeu !

Bon amusement avec vos poussins

 

Mon travail n'est pas "libre de droit". Il ne peut en aucun cas être commercialisé. Merci de partager le lien vers mon blog si vous souhaitez partager .

Voir les commentaires

Montessori: Présentation des perles dorées

Je ne suis nullement éducatrice Montessori, ce que j’ai appris je l’ai fait en autodidacte et je ne prétends absolument pas que mon blog puisse se substituer à une formation. Je résume ici la présentation du matériel des perles dorées afin que vous puissiez trouver, sur un même blog, toutes les informations nécessaires à mon  jeu

 

Placez sur une table une perle, une barrette de 10, une plaque de cent et un cube de mille et recouvrez le tout d’un grand foulard.

Vous allez découvrir chaque élément l’un après l’autre. A chaque fois vous allez le nommer:  « Voici un, on peut dire une unité », inviter l’enfant à répéter, à le soupeser et à tenter de le cacher à l’aide d’une main.

« Voici dix, on peut dire une dizaine »

« Voici cent, on peut dire une centaine. »

« Voici mille on peut dire un millier. »

A cent déjà, il faut deux mains à votre enfant pour cacher la plaque, à mille il faudra sans doute que vous joignez vos mains aux siennes. L’enfant intégrera donc par le sens de la vue, puis du toucher que chaque élément est de plus en plus grand, et de plus en plus lourd, en le soupesant.

Suivra une leçon en trois temps pour acquérir le vocabulaire.

Lors d’une autre séance vous introduirez les symboles. (Disponibles, par exemple sur le site Participassions) Votre enfant connaît déjà 1 et 10, il n’aura que deux nouveaux symboles à acquérir.

Ensuite vous installerez tous les symboles avec lui pour former les 4 familles en colonne, les unités à droite les milliers à gauche. Vous énoncerez le nom de chaque symboles, mais en gardant, pour le moment, la nomenclature suivante :

Un, deux, trois,…, neuf

Dix, deux dix, trois dix,…neuf dix

Cent, deux cents,…

Mille, deux milles,…

 

Ne vous inquiétez pas, l’apprentissage des noms spécifiques tels que vingt ou trente, treize ou quatorze viendra plus tard. Ainsi le nombre suivant : 1237, se dira « mille deux cents, trois dix, sept », et celui-ci : 2414, se dira « deux milles, quatre cent, dix, quatre ».

Viens ensuite la formation des quantités. Sur un plateau installez un symbole prit dans chaque famille et demandez à l’enfant d’apporter la quantité correspondante à l’aide des perles. Ensuite annoncez que vous allez faire « la magie du nombre », superposez les symboles (les milliers en dessous) et faites glisser les symboles pour cacher les zéros. Si vous aviez donc les symboles suivants : « 1000; 200; 50; 4 », vous formez le nombre « 1254 ». Faites lire à l’enfant le nombre composé. Après quelques exercices du même type, vous pourrez faire l’inverse : mettre une quantité en perles et demander à l’enfant d’amener les symboles correspondants.

Lorsque tout ceci est bien acquis on passe au « change », travaillez sur un tapis ou un set de table en tissus pour éviter que les perles ne roulent.

Placez un élément de chaque sorte et redemandez à l’enfant de les nommer. Puis installez l’une derrière l’autre 10 perles, faites les compter par l’enfant, puis poser une barrette de 10 à côté et faites remarquer que les deux ont la même taille. De même demandez à l’enfant de compter combien de perles composent la barrette, il y en a bien 10. Insistez en prenant 10 perles dans votre main et en donnant une barrette à l’enfant, demandez-lui si vous avez tous les deux le même nombre de perles. Faites de même en montrant que 10 barrettes côte à côte forment une plaque de cent (on peut les superposer) et que 10 plaques de cents empilées sont grandes comme un cube de mille.

Enoncez à voix haute à chaque fois « il faut 10 perles pour fabriquer une barrette de 10 », « il faut 10 barrettes de 10 pour fabriquer une plaque de cent », etc..

Puis installez sur un plateau une certaine quantité de perles en veillant à ce que, dans une famille, on ait plus de 10 éléments. Demandez à l’enfant d’apporter les symboles. Si vous avez mis, par exemple, 13 perles d’unité, faites lui remarquer qu’il n’y a pas de symbole pour cela, chaque famille s’arrête à neuf. Que faire ? Voyons si on peut fabriquer une barrette de 10 avec les perles que nous avons. Oui ! Alors annoncez clairement que vous allez échanger à la banque vos dix perles contre une barrette.

Insistez sur le fait que ni vous ni la banque n’avez rien gagné ni rien perdu. Vous aviez dix perles et vous en avez toujours dix, mais sous forme d’une barrette.

Maintenant il vous reste 3 perles d’unités, pour lequel un symbole existe et une barrette de plus que vous joignez aux autres déjà présentes sur le plateau. Poursuivez en allant chercher chaque symbole et en réalisant la « magie du nombre ».

Voilà, vous y êtes, vous allez pouvoir travailler cette notion du change, grâce au jeu

 

Voir les commentaires